News

 

Satys Aerospace acquiert le groupe SPI

Satys Aerospace acquiert le groupe SPI (Société de Peinture Industrielle).

Le groupe toulousain Satys a annoncé l’acquisition du groupe SPI (Société de Peinture Industrielle) dont le siège est à Malville (Loire Atlantique) afin de renforcer, ses positions sur les marchés de la peinture, de l’étanchéité et du traitement de surface des éléments d’avions. Le rapprochement des deux entités marque la naissance d’un leader européen de la protection de surface des sous-ensembles et pièces élémentaires aéronautiques.

Fort d’une expérience de quarante ans dans ses secteurs d’activité, le groupe SPI est très actif dans l’aéronautique et compte parmi les partenaires de longue date d’Airbus, d’Airbus Atlantic, Thalès, Daher, Safran et Dassault. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2019 vs 25 millions d’euros en 2021(impact de la crise COVID), et emploie cinq cents personnes sur les treize sites industriels que le groupe compte en France, au Portugal et au Maroc. SPI est également présent sur les marchés du spatial, du ferroviaire et du naval. Avec cette acquisition, Satys Aerospace accroit sensiblement ses dimensions : le groupe réalisera 165 millions de Chiffre d’affaires en année pleine post covid et emploiera plus de 2200 salariés dans le monde, dont 1300 en France. Le nombre de sites de Satys Aerospace passe, quant à lui, de trente-deux à quarante-cinq dans treize pays.

« L’intégration de SPI au sein de Satys signe la création d’un leader européen.»

«Nos activités sont complémentaires, en savoir-faire et géographiquement précise Christophe Cador, fondateur et président du groupe Satys. Comme celles de Satys, les équipes SPI sont de grande qualité et leur management continuera d’assurer des responsabilités de premier plan au sein du groupe Satys avec des objectifs partagés notamment la livraison à l’heure, la capacité d’innovation et la réduction de l’empreinte environnementale des activités industrielles. La réunion de nos savoir-faire et de nos références, en France et à l’international, s’inscrit dans une dynamique de consolidation de la filière. Dans le contexte de reprise économique et de perspective de croissance forte dont bénéficie l’industrie aéronautique, l’intégration de SPI au sein de Satys Aerospace signe l’émergence d'un leader européen de la protection de surface de sous-ensembles et pièces élémentaires d’avion».Une ambition de développement que le président de Satys avait affirmé en septembre 2021 lors de l’annonce de l’augmentation de capital réalisée avec le concours de ses partenaires Ace Capital Partners (filiale de Tikehau Capital), Crédit Mutuel Equity, Bpifrance, l’IRDI Capital Investissement et un pool d’investisseurs régionaux et nationaux du groupe Crédit Agricole conduit par Crédit Agricole Régions Investissement (CARVEST).

Cette acquisition permet également à Satys Aerospace, déjà leader mondial de la peinture d’avions, de renforcer ses positions sur le marché de la défense. Ainsi, avec l’intégration de SPI, 75% des avions de l’Armée de l’air française (en support des AIA- Ateliers Industriels des Armées) seront peints par Satys ainsi que 100% des Rafale produits en France.

« Un forte capacité d’engagement pour répondre à des projets plus complexes et plus globaux. »

« Les synergies entre Satys et SPI sont évidentes, souligne pour sa part Grégory Mayeur, directeur général de Satys Aerospace. Pour nos clients, cela signifie l’optimisation de la performance opérationnelle et une forte capacité d’engagement pour répondre à des projets plus complexes et plus globaux. Cette acquisition permettra également à SATYS Aerospace de proposer un accompagnement de ses clients en intégrant encore plus d’innovation et de compétitivité».

Pour les dirigeants des deux groupes les synergies entre les deux entités constituent le gage d’une excellence opérationnelle accrue et de conquête de nouveaux marchés en Europe. «Nous sommes fiers de faire collaborer des équipes au savoir-faire reconnu et qui partagent les mêmes valeurs. Nous sommes convaincus que leur complémentarité permettra à Satys Aerospace d’atteindre ses objectifs en termes de développement et de performance pour les clients».déclarent quant à eux Patrick Monfort et Frédéric Plouvier, respectivement président et directeur général de SPI. Preuve de la volonté d’engagement mutuel et de la confiance établie entre les deux entités, ce sont les deux dirigeants de SPI qui accompagneront cette intégration en prenant en charge la nouvelle BU nouvellement créée avec un CODIR mixte Satys et SPI.

Dans le cadre de cette opération, Satys Aerospace a été conseillé par Ernst & Young pour la due diligence financière et RH et par le cabinet d’avocats Bignon-Leray pour la partie juridique. Pour sa part, le Groupe SPI a été accompagné par le cabinet d’avocats Oratio et la société de conseil Baker Tilly STREGO pour les aspects financiers et sociaux.

L’intégration de SPI au sein de Satys Aerospace prendra effet le 1er février 2022.

Satys annonce la réorganisation du groupe et une augmentation de capital

Blagnac et Paris le 30 septembre 2021 « Cette opération renforce la structure du groupe et prépare un futur en croissance et en acteur de la consolidation Aéronautique en France, en Europe et aux Etats-Unis », déclare Christophe Cador, fondateur de Satys lorsqu’il commente la nouvelle phase de développement qu’engage l’industriel français basé à Blagnac, près de Toulouse. Satys se réorganise en deux entités distinctes, Satys Aerospace et Satys Interiors et procède à une augmentation de capital de 40 millions d’euros sur Satys Aerospace. Cette dernière a été souscrite par les actionnaires actuels de Satys : Ace Capital Partners (filiale de Tikehau Capital), Crédit Mutuel Equity, Bpifrance, l’IRDI Capital Investissement, Satys Industries détenue par Christophe Cador et un pool d’investisseurs régionaux et national du groupe Crédit Agricole conduit par Crédit Agricole Régions Investissement (CARVEST). Le management, avec à sa tête Christophe Cador, conserve la majorité des droits de vote. Ace Capital Partners renforce, quant à lui, sa position avec la souscription de 30 millions d’euros, devenant ainsi le second actionnaire de Satys Aerospace. Conduite par Christophe Cador, Grégory Mayeur, directeur général de Satys Aerospace, Pierre Yves Fargeas, CFO de Satys Aerospace et Olivier de Froissard, directeur général de Satys Interiors, cette opération prend effet le 30 septembre 2021.

250 millions d’euros de chiffres d’affaires à l’horizon 2025

A l’instar de tous les acteurs de la filière aéronautique, Satys a été durement touché par la crise de la Covid 19 en 2020 et 2021. Le groupe s’inscrit maintenant dans la perspective d’un retour progressif à la croissance de ses secteurs d’activités. « Le plus dur est derrière nous, confirme Pierre-Yves Fargeas. L’augmentation de capital va nous permettre de consolider notre situation financière, réaliser nos projets de croissance organique et externe en France et en Europe et nos investissements industriels très ambitieux, principalement en France. Nous abordons la période 2022-2026 en confiance tout en demeurant concentrés sur nos défis économiques, industriels et commerciaux. L’esprit d’équipe dans notre groupe et son mode de gouvernance avec nos investisseurs sont des atouts incontestables. Les banques régionales nous ont montré un soutien indéfectible ainsi que leur confiance dans le secteur de l’aérien. Nous pouvons continuer à compter sur elles ».

« Nous avons foi en l’avenir de l’aéronautique civile, militaire et hélicoptères et en leur capacité de rebond et de croissance », explique pour sa part, Grégory Mayeur qui table, à l’horizon 2025, sur un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros contre 110 en 2021 et 155 en 2019. « Un objectif qui pourra être atteint grâce à l’effet combiné de plusieurs facteurs, précise le directeur général de Satys Aerospace : la croissance externe, la reprise des activités de maintenance et de réparation (MRO), particulièrement aux Etats- Unis, la hausse des cadences annoncée par les constructeurs, notamment la famille A320 (+ 50% en 2024 par rapport à 2021), et la montée en puissance des activités de traitement de surface. La reprise commence à se dessiner, se félicite Grégory Mayeur : le chiffre d’affaires du groupe pour le quatrième trimestre 2021 sera en progression de 39% par rapport à celui du quatrième trimestre 2020 (soit + 30% à périmètre comparable), même s’il restera encore en deçà de 20% par rapport à la même période de 2019. »

Deux cents collaborateurs recrutés en 2022

« Nous sommes fiers que nos actionnaires financiers actuels continuent de nous faire confiance, témoignant ainsi de leur optimisme pour notre filière et pour Satys Aerospace. Une mention spéciale pour Ace Capital Partners : Le renforcement au capital d’Ace Capital Partner, filiale de Tikehau Capital nous conforte dans notre démarche car il réunit le fonds de soutien aéronautique français et ses prestigieux investisseurs : Airbus, Dassault Aviation, Safran, Thales, Tikehau Capital, l’Agence des Participations de l’Etat, Bpifrance et le Crédit Agricole. Cette opération nous honore et nous oblige », insiste le fondateur du groupe, « à innover sans cesse, à livrer à l’heure et en qualité nos clients, à être compétitifs et à continuer à réduire l’empreinte environnementale de nos activités en investissant dans de nouvelles technologies ». Christophe Cador salue également l’engagement des équipes du Groupe présentes dans 10 pays qui, malgré une crise sans précédent, ont continué à travailler ces 18 derniers mois, à soutenir l’ensemble des activités dans le souci permanent de la satisfaction client. Il remercie également les clients de Satys qui lui ont maintenu leur confiance pendant cette période difficile. « Nous entamons avec détermination une nouvelle phase de la vie du groupe. Elle est synonyme de croissance, de recrutements - près de deux cents collaborateurs en 2022 et d’accueil de nouvelles équipes », conclut le président de Satys Aerospace. Marwan Lahoud, le président d’Ace Capital Partners, filiale de Tikehau Capital déclare quant à lui : « En souscrivant à cette augmentation et en devenant le second actionnaire de Satys Aerospace après son fondateur Christophe Cador, nous renouvelons notre confiance vis-à-vis de Satys et son équipe dirigeante. Satys a témoigné historiquement d’une croissance remarquable et Satys constitue aujourd’hui indéniablement un acteur clé de la filière et une plateforme de consolidation sur ses métiers. »

Création de Satys Interiors Railway Switzerland

Satys poursuit le développement de sa business unit Interiors Railway, à l’échelle européenne, avec la création de Satys Interiors Railway Switzerland le 1er mars 2021.

L’activité principale de cette nouvelle entité est de concevoir des cabines toilettes pour les trains, ce qui rajoute une offre supplémentaire à notre ligne de produits. Ces cabines toilettes seront ensuite fabriquées par Satys Interiors Railway Spain sur notre site de production à Madrid.

Par ailleurs, cette nouvelle implantation nous aide à renforcer notre présence commerciale sur les régions germanophones pour l’ensemble de nos produits.

Satys Interiors Railway continue de proposer des solutions de haute qualité à un prix compétitif et ambitionne de devenir le leader européen de l’aménagement d’intérieurs de trains.
innovation zéro collision peinture aéronautique

SATYS et CTI Systems franchissent une nouvelle étape vers l’objectif zéro collision, avec une première mondiale: le Twin Scan Control

CTI Systems a récemment fait un pas décisif dans le développement du nouveau système de contrôle d’approche avion en finalisant, dans une des salles de peinture long range de SATYS à Blagnac en France, le Twin Scan Control, comme la première étape vers l’automatisation des téléplateformes.

2 ans de recherche et développement de CTI Systems, et la collaboration de SATYS ont mené à la mise en place d’un nouveau système d’anti-collision révolutionnaire, le Twin Scan Control, qui permet une plus grande précision dans l’approche avion par le contrôle automatique des distances.

Les deux entreprises, présentes dans le domaine de l’aviation depuis de décennies, accordent une grande importance à l’innovation. SATYS de par son souci du détail orienté utilisateur, innove constamment en matière de sécurité. Non seulement pour son personnel, mais aussi en matière de respect de délai ou du niveau de qualité. CTI Systems de son coté, inventeur de la téléplateforme, innove continuellement dans de développement de produits et systèmes afin de répondre aux nouveaux challenges de ses clients.

Le système du Twin Scan Control innove en se basant sur une image réelle complète de l’avion et non un 3D fictif. Il permet un arrêt absolu à une distance préétablie, évitant par conséquent de toucher l'enveloppe de l'avion. Ainsi il ne se contente pas uniquement de limiter la vitesse de déplacement de la téléplateforme, comme le font les systèmes d’anti-collision présent sur le marché actuellement. Le système arrête automatiquement l’équipement sans l’intervention de l’opérateur.

Le Twin Scan Control permet de faciliter les opérations en périphérie de l’avion afin de garantir aux compagnies aériennes un résultat d’une très haute qualité. Cette nouveauté ouvre ainsi la porte vers le déplacement de trajectoire automatisé des téléplateformes, et par conséquent à une future robotisation.

Ce projet "Zero Impact" rentre dans le projet API. Il est soutenu par le CORAC et a été financé par la DGAC.

A propos de CTI Systems:

CTI Systems, qui fait partie du groupe Paul Wurth, est un fournisseur de systèmes intégrés de manutention et de traitement automatisés, en particulier pour les charges lourdes, avec plus de 58 années d'expérience. Le portefeuille de produit et services comprend des solutions de manutention automatisée, des systèmes de maintenance d'avions, des systèmes de stockage, des installations de traitement de surface, des chaînes d'assemblage, ainsi que des solutions logicielles pour le contrôle de production et l'optimisation des systèmes de stockage et de distribution (MES & WMS), y compris l'intégration de machines d'autres fournisseurs.

www.ctisystems.com

MRO brastislava repeinture avion sukhoi

Premiers Sukhoi Superjet à Bratislava

Nous sommes heureux d'annoncer l'achèvement de notre premier Sukhoi Superjet 100! C'est la première fois dans le groupe que nous peignons des Sukhoi Superjet 100. Depuis le 20 décembre 2020, nous avons peint 3 Sukhoi SSJ100 dans nos installations de Bratislava, le quatrième devrait être achevé sous peu. Les avions ont été entièrement repeints aux couleurs d'Aeroflot et aux couleurs de Rossiya Airlines.
traitement surface aéronautique qualifications

Satys Surface Treatment obtient une nouvelle qualilification

Toute l’équipe de SATYS Surface Treatment est heureuse de vous annoncer l’obtention de la qualification d’OAS NG (Oxydation Anodique Sulfurique colmaté chrome III Nouvelle Génération) pour les besoins de SAFRAN VENTILATION SYSTEMS. Celle-ci vient compléter les qualifications déjà acquises pour SAFRAN VENTILATION SYSTEMS sur les traitements de Ressuage / OAS classique / Alodine 1200 / Passivation / Peinture .

Satys annonce son implantation à Singapour au sein du Service Centre de Bombardier

Satys continue le développement de son activité Aftermarket & VIP Painting (repeinture d’avions), avec l’exploitation à Singapour, plus grand centre de maintenance (MRO) d’avions privés en Asie du Sud Est, de deux nouveaux hangars de peinture au sein du Service Centre de Bombardier.

Le portefeuille de biréacteurs d’affaires de Bombardier est le plus complet offert par un équipementier d’origine (OEM), avec trois solides gammes d’avions. Ses biréacteurs Learjet, Challenger et Global permettent aux clients de bénéficier des qualités des gammes d’avions d’affaires Bombardier, au fur et à mesure qu’évoluent leurs exigences de déplacements. Bombardier compte plus de 4 800 avions en service dans plus de 115 pays. Avec un réseau mondial de centres de service, de camions d’intervention mobile et d’établissements de réparations et de révision de composants, les équipes de service et de soutien de Bombardier offrent des capacités complètes et fournissent la meilleure qualité de services assurés par les techniciens qui connaissent le mieux les avions Bombardier.

"Nous sommes très heureux d’entamer cette collaboration avec Satys. Elle va nous permettre de fournir au Service Centre de Singapour les meilleures capacités de peinture, offrant ainsi des options de service et d'assistance optimisées pour nos clients basés en Asie-Pacifique", a déclaré Jean-Christophe Gallagher, Vice-Président et Directeur Général de la Customer Experience de Bombardier Business Aircraft. "La satisfaction du client est toujours une priorité absolue chez Bombardier et ce partenariat clé permettra d'améliorer la fiabilité et les attentes, renforçant encore notre soutien à nos clients".

"Satys est honoré et ravi de travailler avec Bombardier pour développer ses capacités MRO en Asie du Sud-Est", souligne pour sa part Fabien Roualdes, Directeur Général de Satys. "Ce partenariat correspond parfaitement aux stratégies des deux entreprises et nous sommes impatients de fournir le meilleur service à nos clients".

Les hangars de peinture du Service Centre de Bombardier à Singapour, qui seront opérationnels au printemps 2020, permettront d'accueillir tous les jets privés ainsi que les avions commerciaux monocouloirs pour le marché des compagnies aériennes.

 

Bombardier, Learjet, Challenger et Global sont des marques déposées ou non déposées de Bombardier Inc. ou de ses filiales.

Expiris partenaire de l'Alliance Matériaux

Signature de l’Alliance Matériaux à Sorbonne Université le 23 Octobre 2019. De gauche à droite Christian Bonhomme (Directeur du Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris), Pierre Bonnardel (Chef de projets – SEQENS), Lionel Nicole (Maître de Conférences – Sorbonne Université), Jonathan Madec (Directeur R&D – SEQENS Advanced Specialities), Bruno Bachimont (Directeur de la Recherche et de la Valorisation – Faculté des Sciences et Ingénierie – Sorbonne Université), Serge Lutinier (Responsable commercial – Fluorotechnique), Nathalie Donnat (Directrice Opérationnel – Expiris). © Sorbonne Université - Pierre Kitmacher.

 

L’Alliance Matériaux est une structure de Recherche, Développement et de Valorisation regroupant Sorbonne Université à travers le Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris et 3 PME-ETI : SEQENS, FLUOROTECHNIQUE et EXPIRIS ainsi que ses affiliés SATYS et Gaches Chimie.

L’Alliance Matériaux s’est construite à partir de projets collaboratifs Dual-RapidDGA. Afin de promouvoir les résultats communs obtenus et le savoir-faire développé au cours de ces années, les membres de l’Alliance ont par la suite entrepris un certain nombre d’actions qui ont débouché sur un projet ANR LabCom mais aussi sur des relations plus directes en B2B avec des tiers donneurs d’ordre.

Cette structure, dont le contrat de collaboration a été signé le 23 octobre 2019, regroupe non seulement une grande partie de la chaîne de valeur matériaux au sens large (revêtements, coatings, composites, polymères nanocomposites, procédés de fabrication, traitements de surface…) mais aussi toutes les compétences scientifiques, techniques et commerciales nécessaires pour passer de l'invention aux marchés avec un « time to market » que l’ensemble des parties souhaite le plus court possible.

L'approche suivie est une approche hybride "market pull - tech push" basée sur une veille constante des différents partenaires permettant ainsi une identification d'un besoin marché porteur auquel l’Alliance Matériaux pourra apporter une réponse technico-scientifique structurée, adéquate, nouvelle et finalement commerciale.

Dans ce cadre, les objectifs de l’Alliance Matériaux tels que définis contractuellement sont les suivants :

 

alliance materiaux doc

 

La force de l’Alliance Matériaux repose aussi sur son modèle économique, ses outils contractuels et des modalités d’exploitation innovantes qui lui permettent de répondre à des projets subventionnés mais aussi d’interagir directement avec des tiers privés en traitant au préalable les points de la confidentialité, de la propriété intellectuelle et des conditions financières et ce quel que soit le projet développé. L’Alliance Matériaux s’inscrit donc dans le temps de façon pérenne et évolutive avec la possibilité d’intégration de nouveaux acteurs.

 

En poursuivant la navigation sur ce site internet, vous acceptez l’utilisation de cookies pour la personnalisation des contenus.